Emballé, c’est pesé

La réglementation impose aux industriels de s’assurer que tout préemballage contient la quantité pour laquelle il a été acheté. Les industriels doivent mettre en place un plan de contrôle pour démontrer la maîtrise de leurs moyens de remplissage.

Le CT2M met ses compétences et son expérience à votre service pour vous proposer des solutions adaptées.

  • Des plans de contrôle respectant la réglementation et adaptés à vos chaines de productions.
  • Des solutions pour la gestion de vos équipements de contrôle et le choix de logiciel adapté.
  • Des actions pour piloter efficacement votre système de dosage.
  • Une offre adaptée à votre besoin et reconnue sous la forme de prestation de formation, conseil et diagnostic/audit.
  • L’écoute client et la proposition de solutions sur mesure.
  • Une expérience de 25 ans dans le domaine de la métrologie et de la qualité
  • Des partenariats avec les acteurs de la filière agroalimentaire.

Le guide de la DGCCRF « Guide des bonnes pratiques concernant les modalités du contrôle métrologique interne à réaliser par les emplisseurs et importateurs de produit préemballés » publié le 6 juillet 2014 apporte des recommandations sur la mise en œuvre de contrôle de fabrication.

Quels sont les types de contrôle et les recommandations des textes actuels pour aider à la mise en œuvre d’un plan de contrôle ?

Les contrôles peuvent être réalisés à 100% (c’est-à-dire sur chaque produit du lot) ou par échantillonnage (sur des échantillons prélevés sur la chaine de production).

  • Cas des contrôles à 100% :  Ce type de contrôle est recommandé pour les lots de faible effectif ou lorsqu’un moyen automatisé permet de réaliser le contrôle à 100%. Le contrôle à 100% peut être réalisé à l’aide d’une balance ou d’une trieuse pondérale.
  • Cas des contrôles par échantillonnage :  Le nombre d’échantillons prélevés et le nombre d’échantillonnage dépend des caractéristiques de la chaine (dérive par rapport à la consigne, vieillissement, …). Des critères de position (moyenne) et de dispersion (variabilité) sont définis pour établir les quantités cibles et les cartes de contrôle.

Dans le cas de l’apposition du signe « e » métrologique, les plans de contrôle tiennent compte en plus de la probabilité d’apparition de super-défectueux (TU2 : inférieur à deux fois le manquant autorisé dans la réglementation).

Voici quelques exemples de problématiques rencontrées en entreprise qui pourraient vous intéresser :

Fort de son expérience dans le domaine des préemballages, le CT2M peut vous aider à créer vos plans de contrôle et les cartes de contrôle associées en fonction des performances de votre chaîne de production en respectant les recommandations du guide de la DGCCRF.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations : contact

en_USEnglish
fr_FRFrançais en_USEnglish